André-Jacques Auberton-Hervé

André-Jacques Auberton-Hervé

Un étudiant au parcours exceptionnel

Ses études d'ingénieur, il les fait à Centrale Lyon, une prestigieuse école. Né au mois de novembre 1961, André-Jacques Auberton-Hervé (andre-jacques-auberton-herve) suit sa scolarité en France et décroche son bac en avance, à 16 ans. A l’école, il aime tout particulièrement les matières techniques et la physique. Brillant étudiant, André-Jacques Auberton-Hervé obtient son doctorat à 24 ans, au milieu des années 80, et prend part à des séminaires internationaux dans les domaines qui le passionnent : le silicium et les semi-conducteurs.

L'éclairage LED et l'énergie solaire sont des secteurs dans lesquels Soitec a également développé un savoir-faire. André-Jacques Auberton-Hervé est aujourd’hui encore l'un des principaux porte-parole de l’innovation en France. C'est notamment avec une technologie développée en France que votre téléphone portable fonctionne.

La "Silicon Valley Française" doit en grande partie sa notoriété au leadership d’André-Jacques Auberton-Hervé. Que ce soit pour les semi-conducteurs ou pour d'autres activités, la clientèle de l'entrepreneur se trouve dans le monde entier, par exemple aux Etats-Unis, en Afrique du Sud et en Arabie saoudite. Alors que l’économie se mondialise, il a compris très tôt l’intérêt d'aller trouver des marchés hors de France. L'entreprise d'André-Jacques Auberton-Hervé dispose d'une envergure internationale, avec cinq usines implantées dans diverses régions du monde.

Des projets pour la préservation de l'environnement

André-Jacques Auberton-Hervé met son expertise au service du CEA (Commissariat à l'énergie atomique), en tant que conseiller spécial. En plus de l’énergie photovoltaïque déployée dans des pays ensoleillés, Soitec a développé une activité d'éclairage LED et a entre autres fourni plusieurs dizaines de gares. Les énergies renouvelables étant au centre des problématique d'aujourd'hui, la société d’André-Jacques Auberton-Hervé s'est positionnée en chef de file pour répondre à l'enjeu climatique.

La microélectronique fait aujourd'hui l'objet d'un plan européen de plusieurs centaines de millions d'euros. Bien sûr, André-Jacques Auberton-Hervé salue cette initiative. Il reste fidèle dans ses amitiés et collabore avec les meilleurs pour porter des projets d'envergure. C'est en outre un communicant né. Au travers de ses nombreuses fonctions aux niveaux français, européen et mondial,, André-Jacques Auberton-Hervé porte ses idéaux avec passion. Ayant participé au groupe européen pour la définition des technologies clés, il a toute confiance en l’avenir.

Les Sujets